Notre équipeContactBONUS





 

ACCUEILDernier numéroAnciens numérosActualitéForumLiensPartenaires

Editorial de La Revue de l'Inde n°8
Spécial deux ans de La Revue de l'Inde - Tourisme : l'Inde inédite
(Tourisme spirituel)

Par François Gautier

     Avec ce N° 8, la Revue de l’Inde fête ses deux ans d’existence.

Nous avons prouvé notre sérieux et notre éclectisme, passant du yoga et l’ayurvéda au Cachemire, sujet géopolitique par  excellence ; ou de l’économie indienne au bouddhisme tibétain.

Nous avons de plus en plus de lecteurs et les spécialistes nous rendent hommage, comme en témoigne notre quatrième de couverture. Mais nous avons tout de même besoin de votre fidélité, car la Revue de l’Inde s’est donné une tâche ardue: non seulement établir un pont intellectuel entre l’Inde et la France, mais également convaincre l’intelligentsia française de l’importante géopolitique de l’Inde : l’Inde alternative économique naturelle à la Chine, et rempart de démocratie en Asie contre le fondamentalisme islamiste ou la tentation d’hégémonie chinoise. Parlez donc de la Revue de l’Inde autour de vous, demandez à vos amis de vous y abonner.

Pour célébrer ces deux ans et vos grandes vacances, la Revue de l’Inde vous propose un numéro spécial Tourisme : ‘L’Inde Inédite’. L’Inde comme vous ne la connaissez pas, l’Inde qu’on ne vous a jamais montrée, l’Inde qui sort des sentiers battus.

Le plus grand attrait touristique de ce pays, qui, il faut le dire, n’a pas toujours les meilleures infrastructures, c’est qu’il vit au-dedans, pour lui-même, sans vraiment se soucier du regard des touristes. Oui, vous trouverez de nombreux étrangers à Bénarès, mais ce lieu reste sacré pour des centaines de millions d’hindous. Oui, Hampi est un must pour le voyageur averti, mais vous pouvez vous y sentir seul au monde parmi les ruines majestueuses  de la dernière grande civilisation indienne. Oui, Pondichéry et la présence française en Inde s’effeuillent, mais la Revue de l’Inde vous fait découvrir un Pondichéry dont vous ignoriez l’existence…

Alors l’Inde du haut ou l’Inde du bas ? Tourisme intellectuel ou tourisme spirituel ? L’Inde à moto, ou l’Inde en train ? Nous vous laissons le choix.

Bonne Lecture Et Heureux Futur Voyage Aux Grandes Indes !

© François Gautier 2007-2010

 


Le site de La Nouvelle Revue de l'Inde est une création Scarabée